Com ac sabètz, la proposicion de lei votada recentament a l'Amassada nacionau qu'estó hòrt simplificada, qu'es a díser shens nada referéncia a tota proposicion de cambiament de la situacion generida per la refòrma de l'Educacion nacionau portada preu ministre Blanquèr. Lo quite ministre que s'exprimè justament a París endé deféner la soa posicion e se regaudir de la soa refòrma. Aquesta posicion ne pòt pas estar la de las associacions de defensa de las lengas ditas regionaus, e n'es pas la posicion de l'IEO qui l'exprimè a l'encòp aus deputats e aus senators dens ua letra qui lor es estada mandada lo 4 de març (véder la rubrica PPL).

 

L'Institut d'Estudis Occitans qu'informa donc lo hialat de la federacion de la proposicion deu collectiu "Pour que vivent nos langues", que l'IEO n'es membre, de se recampar de cap aus rectorats lo dissabte 4 d'abriu de 2020. Que sabem plan la situacion qu'es complicada, dab las dificultats de cap a las prefecturas per declarar las manifestacions, e las eventuaus limitas per se recampar que son o seràn mesas en plaça dens lo contèxte actuau.

 

 

 

La proposition de loi votée récemment en première lecture à l'Assemblée nationale est une version très édulcorée du projet initial car, comme vous le savez, l'ensemble des articles relatifs à l'enseignement ont été supprimés. Alors que sa réforme a des conséquences désastreuses pour l'enseignement des langues dites régionales, le Ministre Blanquer est venu en personne dans l'hémicycle pour la défendre et s'assurer que rien ne viendrait modifier sa politique. L'IEO, en parallèle du mécontentement général exprimé par les associations et acteurs de la société civile impliqués dans la défense des langues dites régionales, a fait savoir son dans une lettre adressée aux députés et aux sénateurs, son mécontentement concernant cette situation (voir la lettre dans la rubrique PPL).

 

D'autres manifestations sont prévues : il en est ainsi de la manifestation proposée par le Collectif " Pour que vivent nos langues", dont l'IEO fait partie, qui propose aux militants de se rassembler devant l'ensemble des rectorats le samedi 4 avril 2020. L'IEO est certes conscient des difficultés d'organisation que pose la démarche : le temps est cours, les délais de déclaration à la préfecture sont réduits, et nul ne peut prédire ce que sera la politique mise en œuvre pour les rassemblements le 4 avril prochain dans le contexte épidémique actuel.

Appel à des rassemblements devant les rectorats le samedi 4 avril 2020 (" Pour que vivent nos langues ")

19/03/2020

A l'appel des organisateurs, ces manifestations sont repoussées à une date ultérieure

Ce site est géré

et financé par l'IEO

sans argent public

  • IEO sus Facebook

Observatòri de la Lenga Occitana
en çò de l'Institut d'Estudis Occitans

11 Car. Malcosinat

31000 Tolosa

comunicacion@ieo-oc.org

(C) 2020 per IEO